(The Glass Spare #1) The Glass Spare, Lauren Destefano



Date de publication : 24 octobre 2017
Edition : Balzer + Bray
Pages : 402
Genre : Fantasy

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Avec l'abonnement à la owlcrate, si tant est que je le poursuis, je vais me mettre sérieusement à la lecture en VO ! Du coup, je me suis lancée dans ma première lecture d'un roman fantasy en anglais (hors Harry Potter) et franchement, je suis plutôt fière de moi parce que je n'ai pas eu tant de mal que ça à comprendre. Il n'y avait que les scènes avec beaucoup d'action qui étaient un peu floues, comme quand on regarde un film et que tout est sombre et on ne voit plus trop où sont les personnages^^ Mais en dehors de ça, je l'ai trouvé très accessible et après les premiers chapitres, je suis très rapidement rentrée dans l'histoire. 


Une histoire pleine de malédictions... 

La première chose sur laquelle je veux revenir quand même, c'est la beauté du livre en lui-même. Non seulement, il s'agit d'une édition Hardback mais en plus, la tranche a un aspect vieilli qui donne a ses pages un air de parchemin. C'est vraiment sublime. Le papier est d'excellente qualité et tout ça ajoute un vrai plus à la lecture. 

Je lis assez peu de fantasy et j'ai beaucoup apprécié me plonger dans ce monde irréel, ancien mais où la magie n'a pas sa place. Certaines personnes s'adonnent à l'alchimie comme Gerdi, le troisième fils du roi du Nord,  mais c'est considéré comme de la science. C'est lorsque Wil va se faire agresser par un marchand plutôt malhonnête et que ce dernier va se retrouver changé en rubis juste à cause du toucher de cette dernière, que le jeune prince et sa petite soeur vont remettre en question leurs croyances... Et le terme de malédiction va commencer à faire son chemin dans la tête de nos personnages. 
Wilhelmina, ou plutôt Wil ou "Monster" comme disent affectueusement ses frères est la dernière née du couple royal, la seule fille, celle dont la naissance a failli mettre fin à la vie de sa mère. Elle a trois grands frères Owen, l'héritier et Gerdie dont elle est très proche et Baren, qui n'a jamais recherché la proximité du reste de sa fratrie. 
Si leur père est un eu tyrannique, nous avons bon espoir pour la suite parce Owen, l'hériter est plein de bonté et de courage, tout ce qu'il faut pour faire de lui un leader exemplaire. 

Mais un jour, tout va basculer et Wil va devoir prendre la fuite, et ce, le plus discrètement possible, ce qui n'est pas évident quand tout ce qu'on touche se transforme en pierre précieuse. 

From east of the river, she could hear wanderers at their campfire singing about he cursed king with the golden touch. 

J'ai vraiment aimé toute cette intrigue menée par une Wil vraiment déterminée et qui ne baisse jamais les bras. Même lorsqu'elle se fait kidnapper par des bannis du royaume des Iles du Sud, elle reste combative, déterminée et surtout, elle garde pour elle tous ses secrets, au grand damne de Loom, son ravisseur qui s'ouvre de plus en plus à elle. 
J'ai aussi trouvé que l’ambiguïté des personnages était super bien amenée, on fait confiance à un personnage, à mais en fait non, c'est un méchant, ouais mais en fait il a plutôt bon fond... Il faut dire que si le père de Wil n'était pas le plus empathique des rois, le Sud est encore plus mal loti alors ses habitants n'ont pas le choix, il doivent prendre des mesures extrêmes !  
Comme pour Loom, j'ai aimé la complexité du personnage de Zay, une jeune maman qui n'a pas pur de prendre les armes pour défendre le peu de personnes à qui elle tient... 

Ce premier tome se termine en répondant à quelques questions mais surtout en posant plus de questions... J'ai vraiment hâte de lire la suite ! D'où vient la malédiction de Wil ? Est-ce qu'elle va être en mesure d'y répondre assez vite ? La vie d'un prince en dépend... 

Bilan


Je suis très agréablement surprise par ma lecture de The Glass Spare parce que j'ai réussi rapidement à entrer dans l'ambiace du roman, ce que je trouve parfois difficile en fantasy. L'auteure multiplie les décors et les anachronismes volontaire avec des sortes de lunettes connectées dans un monde sans électricité... 
Le mélange intrigue/action est bien dosé et les personnages complexes et intéressants. Bref, tout ce qu'il me faut pour bien adhérer à une histoire, avec en prime, une petite dose de romance, qui, j'espère, sera plus développée par la suite. 

La suite, intitule The Cursed Sea est apparemment prévue pour le mois de septembre. 




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

8 commentaires:

  1. Il a l'air vraiment super ! Il me tarde de le lire

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte de le lire aussi ! Vu que je veux lire plus en anglais, il est évident que les livres des Owlcrate seront au programme. (et d'ailleurs vivement l'arrivée de la Owlcrate du mois)

    RépondreSupprimer
  3. Bouhhhh je ne lis pas en VO, il a l’air génial ❤️

    RépondreSupprimer
  4. Tu me donnes envie de le sortir rapidement de ma PAL !

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres