Retrouvez-moi aussi sur...

20 mars 2017

Là où tu iras j'irai, Marie Vareille



Titre : Là où tu iras j'irai
Auteur : Marie Vareille
Date de publication : 15 mars 201 
Éditions : Mazarine
Pages : 300


~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Après mon coup de coeur pour Je peux très bien me passer de toi, j'avais super hâte de découvrir le prochain roman féminin de Marie Vareille et je remercie mille fois Mazarine et NetGalley de m'avoir permis de dévorer cette nouvelle histoire, quelques jours avant sa sortie officielle ♥♥♥


Une histoire drôle et fraîche qui se dévore

Isabelle veut être actrice depuis toujours mais pour le moment, sa carrière, c'est plutôt à McDo qu'elle la poursuit. Heureusement, en dehors du coté professionnel, le reste  de sa vie est plutôt sympa : elle a des amis en or, un petit ami adorable et un appart génial à Paris. Enfin, tout va un peu s'écrouler lorsqu'elle réalise que Quentin veut un avenir et des enfants, "choses" qu'elle déteste. Nouvellement célibataire, fauchée et sans domicile, elle se voit accepter une proposition complètement rocambolesque. Une ado riche et en colère va l'embauchée comme nounou dans le but qu'elle séduise son père et fasse ainsi capoter le futur mariage de ce dernier avec une certaine Colombe.

Isabelle va devoir mettre de coté son aversion pour les minis humains puisqu'elle va devoir s'occuper de deux adolescentes Adriana, pimbêche et youtubeuse et Zoé, grincheuse et gameuse et de Nicolas, qui n'a pas ouvert la bouche depuis la mort de leur mère. Et si Isabelle déteste les enfants, Nicolas va devenir "l'exception qui confirme la règle", elle seule, va réussir à fendre sa carapace, le faire sortir de sa coquille. Les passages où ils sont tous les deux sont adorables.
Au delà de sa mission, Isabelle va se rendre compte que cette famille est complètement bancale avec un père qui ignore au plus haut point ses enfants, un grand-mère qui râle, des enfants qui gèrent leur deuil à leur façon mais chacun de leur coté. Il n'y a aucune cohésion dans cette famille, chacun vit sa vie à sa façon. Et bizarrement, la fameuse Colombe est plutôt sympa...

- Me comporter en adulte ? Réveille-toi, ma vieille, je viens à peine de commencer ma crise d'adolescence.

Ce que j'adore avec Marie, c'est qu'elle a le chic pour qu'on se retrouve dans tous ses personnages grâce à un petit détail qui fait mouche (enfin, les sympas du moins ^^). Et avec Isabelle, c'est plus que des détails ! J'aime cette version de l'adulte qui n'a pas vraiment fini de grandir, de l'adulte qui se plonge dans Harry Potter, qui pleure devant des Pixar, qui saute dans les flaques, qui préfère les Petits Filous aux brocolis.

Arriva alors ce qui se passe chaque fois qu'un individu normalement constitué ouvre pour la première fois le premier tome de Harry Potter : le monde extérieur se dissipa peu à peu jusqu'à s'évanouir dans sa totalité.


Bilan

Encore une fois, c'est un sans faute ! Qu'est-ce que j'aime ce genre de roman à la fois chick-lit et intelligent, plein d'émotions et d'humour. A tour de blagues et de situations loufoques, on s'émeut pour cette famille brisée qui ne demande qu'à être recollée, et pour cette héroïne qui ne veut pas grandir parce qu'elle a un peu peur de ce que la vie d'adulte représente. 
Et puis surtout, j'adore la façon qu'à Marie de narrer ses histoire. La lecture est fluide et ponctuée de sourires et d'éclats de rires. Elle écrit comme on s'exprime, avec des références qui me parlent, des piques et de remarques que j'aurais pu sortir.



Mes chroniques sur les autres romans de Marie Vareille : 



Bonne fin de journée 

4 commentaires:

  1. Jbai encore plus envie de le lire !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour j'apprécie beaucoup votre blog. Je vous ai apporté un vote. N'hésitez pas à venir visiter mon blog "Voyage onirique" en lien ici : http://lanuitdesblogs.fr/blog/voyage-onirique.html. Bonne chance. au plaisir

    RépondreSupprimer