Retrouvez-moi aussi sur...

15 février 2017

(Yhe Ivy Years #2) Notre année cachée, Sarina Bowen


Titre : Notre année cachée  (VO : The year we hid away)
Série : The Ivy Years #2
Auteur : Sarina Bowen
Date de publication : 15 février (VO : 26 mai 2014) 
Éditions : Rennie Road Books
Pages : 292


~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Quelle belle surprise j'ai eu la semaine dernière de découvrir dans ma boîte mail la suite de Notre année trouble que j'avais adoré !!! Merci Merci Merci Laure !




Ma chronique sur le tome 1: 



Une romance comme j'aime avec un book boyfriend juste parfait ! 


Je ne sais pas trop pourquoi mais ce sont toujours les livres que j'ai le plus aimé dont j'ai le plus de mal à écrire la chronique. Ce livre a été un coup de coeur et du coup... syndrome de la page blanche ^^ Bon, je vais commencer par vous parler un peu de l'histoire ;-)

Shannon veut changer de vie, pour cela elle quitte sa ville, ses parents, les paparazzis qui encerclent sa maison, et même son nom. Pour sa première année de fac, elle s'appellera Scarlet. Elle va même abandonner sa passion, le hockey. Elle ne veut plus avoir le moindre rapport avec son père ou ce qu'il représente. Célèbre entraîneur de hockey, il est accusé d'attouchements par de nombreux jeunes hommes. Même si lui, sa femme et leur armée d'avocats clament son innocence, il est montré du doigt comme un monstre et Scarlet a pâti de cette réputation. Voilà un an que personne ne lui adresse la parole à part son unique amie. Elle a besoin d'un nouveau départ et c'est à Harkness qu'elle espère pourvoir recommencer à zéro. 


La réalité de ma situation m'oppressa soudain la poitrine. Je n'échapperais jamais à ce que mon père avait commis. 
Prétendument commis. 
Probablement commis.

Dès le premier jour de classe, elle va remarquer Bridger et ils vont rapidement se lier d'amitié... Mais s'ils sont d'un autre ordre, Bridger a ses propres problèmes.
J'ai adoré Bridger. Je crois que c'est le meilleur Book Boyfriend que j'ai pu lire depuis ce début d'année. Je suis tombée sous le charme de ce mec hyper droit, et fiable, et gentil, et intelligent. Je préfère tellement ce genre de personnages aux pseudo-bad boys qui se comportent comme des enfoirés "mais ce n'est pas leur faute, ils ont eu une enfance difficile"...
Bridger, c'est clairement le mec en qui on peut avoir confiance et pourtant Scarlet est terrorisée à l'idée qu'il apprenne un jour sa véritable identité. Et pour ne rien arranger, son passé n'est pas décidé à la laisser tranquille et les avocats/procureurs se mettent à la harceler pour l’interroger et/ou la faire intervenir à l'audience. 
Ses yeux verts pétillaient et j'espérais de tout mon coeur qu'il s'agissait bien d'une tentative de drague. On peut toujours rêver.

J'ai adoré toute l'histoire qui tourne autour de Bridger, ses obligations familiales qui font qu'il ne peut passer du temps avec Scarlet que sur les temps de midi le mardi et le jeudi.
Leurs storylines sont différentes mais j'ai aimé la manière dont elle s’emboîtaient et leur façon de se soutenir mutuellement. On commence vraiment en douceur et la tension augmente au fil des pages. On se doute bien qu'on ne pourra pas rester très longtemps ces situations bancales avec lesquels ils font aller. La technique de l'autruche, ça ne marche qu'un moment et nos deux héros vont devoir se soutenir dans leurs épreuves respectives.

Les mardis et les jeudis étaient les meilleurs moments de la semaine. C'étaient de petites parenthèses dans ma réalité. Je ne vivais que pour ces quelques heures passées avec Scarlet.


Bilan

Notre année cachée est une romance qui m'a énormément plu ! J'ai trouvé les histoires très bien construites et les héros parfaits. Ils sont attachants de part leur vulnérabilité et leur envie de régler tous leurs problèmes eux-même. Ils souhaitent aider l'autre mais ne veulent pas être un boulet... J'ai beaucoup aimé ce parallèle entre eux et leur complémentarité. 
Bref, c'était génial ! A lire et à relire !! 
Et la cerise sur le gâteau, ce sont les petites apparitions de Corey et Hartley ♥♥♥


Ma chronique sur les autres romans traduits par Laure Valentin : 








Bonne fin de journée 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire