Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

jeudi 26 novembre 2015

Dear You, Emily Blaine



Titre : Dear You, l'intégrale
Auteur : Emily Baine
Date de publication : 2014
Editions : Harlequin (HQN)
Pages : 825

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


J'ai lu mon premier Harlequin !! J'ai grandit avec une maman qui se moquait tellement de cet éditeur que j'ai eu beaucoup de mal à me lancer malgré les bonnes critiques que j'ai lu sur de nombreux livres et notamment, les Emily Blaine. J'ai donc profité du Week-end à 1000 pour me lancer dans une lecture que j'avais depuis un moment dans ma PàL : l'intégrale de Dear You

Cinq...Cinq... C'est le nombre de marches qui séparent le Peninsula du monde réel. Cinq marches de velours rouge, encadrées de deux statues de lion, rugissant leur plaisir de faire partie de l'élite. 



Une romance prenante 

Kat est concierge de nuit au Peninsula, un hôtel de luxe. Elle est habituée à invisible face à des clients riches et prétentieux. Heureusement, elle a des collègues super comme Lynne, sa meilleure amie, Maria la fleuriste, Angela la barman et Gregory, l'agent de sécurité qui est le seul à connaitre le passé de journaliste de Kat. En effet, Kat a abandonné son job dans des circonstances assez mystérieuses et on sent qu'elle st encore très sensible sur le sujet...
Heureusement, son nouveau job lui plait, d'autant plus qu'il lui laisse du temps pour éplucher les annonces du New Yorker, son magasine fétiche. Elle dévore à chaque publication les avis de recherches écrits par les new-yorkais qui sont à la recherche de "la belle brune au regard mélancolique, Grand Central, ligne 5" ou de la personne avec laquelle des regards avaient été échangés au Starbuck... Kat espère se retrouver un jour dans une annonce, ce qui fait bien rire sa copine Lynne !!

Elle ne me comprenait pas. Ces annonces étaient encore la seule chose qui me prouvaient que les âmes sœurs existaient et se reconnaissaient. 

En dehors de son penchant romantique avec les annonces, Kat a bien les pieds sur Terre. C'est pourquoi elle est la première surprise quand le beau et riche client, Andrew Blake va lui faire tourner la tête.
Je n'avais jamais songé à être réincarnée en flûte à champagne, et pourtant cela me semblait tellement évident maintenant... 
Kat n'est pas du genre à se laisser berner et va tout faire pour garde une relation très professionnelle avec Monsieur Blake. Elle va d'ailleurs se rapprocher très rapidement de Daniel le nouveau barman de l'hôtel. Il est adorable, très attentionné et assez jaloux sur les bords !
Andrew va devoir regorger d'imagination pour attirer Kathleen dans ses filets comme jouer sur la carte de l'ancienne journaliste qui n'a rien perdu de ses talents.
Il s'éloigna en direction de la porte et je secouai la tête, incrédule d'avoir eu une conversation aussi singulière avec un client. Pour la première fois depuis une éternité, j'avais la sensation de ne pas être invisible. Je jetai un œil au magasine, songeant au privilège que j'avais de le lire. 

Moi qui ne suis pas super fan du schéma triangle amoureux, là j'ai trouvé que c'était très bien amené et franchement, à la place de Kat, j'aurai eu du mal à faire un choix (du moins au début...). Dan semble vraiment être le petit ami parfait même si sa jalousie est assez débordante et Andrew est vraiment intriguant. Il joue la carte du mec prétentieux et arrogant mais on sent qu'il cache quelque chose de plus profond.


... sur fond de thriller captivant !

Oui, vous avez bien lu thriller !
Si la première partie est vraiment une romance pure et dure, l'histoire prend un sacré tournant lorsque Meghan, la collaboratrice d'Andrew se fait agresser dans l'Hôtel. Bien sûr, c'est indirectement Andrew qui est visé et il va chercher à protéger du mieux possible les personnes auxquelles il tient, en les évinçant. Je ne vais pas trop vous en dire pour ne pas vous spoiler mais s'il y a un personnage que j'ai trouvé louche dès le début, je me suis bien faite avoir sur le coupable !! 

- Dis moi ce que je fais sans toi ? hurlai-je à mon tour ?  
- Tu vis.
- Je survis. Et pas très bien, à vrai dire. 


Bilan

825 pages avalées en moins de 48 heures ! Certes, je l'ai lu dans le cadre d'un challenge, mais honnêtement, si je n'avais pas aimé l'histoire, je n'aurais pas accroché comme ça !
Vu que c'était une intégrale, j'ai d'abord pensé qu'il y allait avoir plusieurs histoires mises bout à bout, mais non, c'est une énorme histoire. Je n'ai même pas deviné où étaient les coupures des 6 tomes tellement l’ensemble est fluide et se laisse lire tout seul ! 
Kat est ses collègues sont excellents et ça a beau être long, ça ne traîne pas du tout en longueur. J'ai beaucoup rigolé et vers la fin, j'ai aussi pas mal balisé !!

Hier soir, pendant de trop courtes secondes, je n'avais plus été invisible. J'avais été la femme qu'on hésite à embrasser car on ne sait pas si elle est d'accord. 


Dear You est une romance adorable mais pas que ! Le coté "thriller" est très présent et j'ai aimé chercher à résoudre l’enquête avec Kat !
Vivement ma prochaine lecture d'Emily Blaine !!

Je vous fais des bisous et vous souhaite de bonnes lectures !
♥ ♥  ♥





6 commentaires:

  1. Coucou ! Je viens de découvrir avec plaisir ton blog ! Tout comme toi j'ai de sacrés préjugés concernant les Harlequins d'autant plus que même si je suis une fan de comédies romantiques en film côté livres j'adore plutôt les classiques pas très joyeux :) Néanmoins Dear You me tente depuis un moment et ta chronique me donne encore plus envie de sauter le pas ! P.S : ta collection de vernis est incroyable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aime autant les comédies romantiques en livre qu'en films mais j'était plus chick-lit que romance pure et dure. Après, il y a plusieurs collections dans Harlequin et certaines sont plus modernes, c'est celles-là qui risquent de me plaire!
      Merci pour ton commentaire ♥

      Supprimer
  2. Harlequin est une maison d'édition beaucoup plus riche qu'on ne croit.
    Elle est super créative au niveau de son marketing et ses productions. Les Harlequin traditionnels avec les couvertures kitsch sont vendues par correspondance ou dans les supermarchés mais il y a plein de collections qui ont des looks plus "respectables", avec un logo Harlequin super discret et qu'on retrouve dans des librairies classiques. Dès qu'ils sentent qu'il y a un marché, ils y vont. Ce qui fait qu'ils proposent tous types de romances pour tous types de publics.
    Emily Blaine fait justement partie de leur ouverture marketing intelligente puisqu'ils se sont récemment ouverts à la romance francophone.
    Bref, je pense que c'est normal d'avoir des clichés sur Harlequin mais souvent les gens ne reconnaissent que leurs collections "Azur" ou de ce type sans réaliser que quelques best-sellers dont on se moque beaucoup moins sont aussi chez Harlequin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord ! Certaines collections sont bien plus modernes que ce qui existait à l'époque de nos mamans. Je sens que je vais lire de plus en plus d'histoire de cet éditeur !

      Supprimer
  3. Une très jolie découverte pour ma part ! C'est un peu cliché mais je trouve que l'ambiance un peu "policière" est un vrai plus pour cette histoire :)

    RépondreSupprimer