Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

lundi 13 avril 2015

Jeu de Patience, le roman au héros parfait ♥

Hello, 

Je crois que j'ai instauré un nouveau rituel dans mon blog, en plus de l'article TFSA ♥ du vendredi et du Nailstorming ♥ du dimanche, je commence tous les débuts de semaines par vous parler d'un roman.
Celui-ci m'a été conseillé maintes et maintes fois par les blogueuses de Lune et Plume ♥, mon blog littéraire préféré. C'est simple, si elles ont aimé un roman, je peux être certaine que je peux l'ajouter à ma PàL (Pile à Lire pour les non initiés ☺). 


Titre : Jeu de Patience (VO : Wait for You, book 1)
Saga : Jeu de Patience (VO : Wait for You)
Auteur : Jennifer L.Armentrout
Date de Publication :  2014 (VO : 2013)
Edition : J'ai lu
Résumé : 
Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à resurgir...
Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?


Don't judge a book by its cover ! 
Je commence juste par vous dire de ne pas vous fier à la couverture absolument horrible de ce roman. Franchement, ce bracelet, on dirait une sorte de menotte pour roman érotique. Elle m'aurait rebuté si je n'avais pas lu autant de commentaires positifs ! 
Et ce slogan "Règle n°1 : Ne plus jouer en solitaire"... Non mais franchement, ils sont allés chercher ça où ? Autant, il y a une explication pour le bracelet d'Avery mais cette "règle", ça fait juste carrément porno !



Caaaaaaammm ♥ ♥ ♥ ♥ 
Je sais que c'est impossible de faire une romance sans un personnage masculin absolument adorable et hyper sexy. Ils le sont tous. Mais là, Jennifer L.Armentrout a vraiment mit la barre très haut ! Les descriptions que l'auteure fait de lui sont "yummy"... Il est évidement canonissime avec un corps de rêve et des yeux bleus dans lesquels on voudrait se noyer mais ce n'est pas ce qui m'a le plus plu chez lui.
C'est un personnage profondément gentil. Il est d'une patience infinie avec Avery et s’immisçant dans sa vie sans "trop" s'imposer.
J'ai aussi adoré sa relation hyper fusionnelle avec sa famille et en particulier sa petite soeur (sans oublier sa tortue !). 
Cameron Hamilton est juste le plus parfait de tous les personnages que j'ai pu lire !
« - Tu veux sortir avec moi ? demanda-t-il en se passant une main dans les cheveux.
- Non, chuchotai-je.
Puis sa fossette apparut, et je relâchai le souffle que je retenais. Il reprit son ascension.
- Demain est un autre jour.
Je lui emboîtai le pas.
- La réponse sera toujours la même.
- On verra.
- C’est tout vu. Tu perds ton temps.
- Tant que cela te concerne, il n’y à pas de perte de temps, répliqua-t-il.
Puisqu’il me tournait le dos, il ne put me voir sourire. Je me détendis. Je me réchauffai. Tout était redevenu normal avec Cam, rien n’avait changé. »
Et ai-je mentionné qu'il passe tous les dimanches matin chez Avery lui cuisiner un petit déj' (alors qu'ils ne sont même pas ensembles) ?
Parfait je vous dis.


Des personnages blessés 
Dès le début de l'histoire on sens qu'il y a un soucis avec Avery. Elle est solitaire, une ancienne paria du lycée qui a fuit à l'autre bout du pays pour trouver un peu de paix. Ca ne dure malheureusement pas longtemps, elle se met, à nouveau, à être harcelée anonymement par mails , textos et appels masqués. Elle porte toujours un bracelet qui cache son poignet afin d'oublier ses moments de faiblesse.
Elle a souffert et se sent peut-être encore un peu coupable. Cam va devoir faire un vrai travail de fond pour qu'elle s'ouvre et se confie à lui pour surmonter son passé. 
Il n'y a que deux lignes.
Rien de plus.
Deux lignes suffisant à me pourrir la nuit.
Deux lignes venues me traquer jusqu'à cette petite ville universitaire de Virginie Occidentale.
"Tu n'es qu'une menteuse, Avery Morgansten. Tu le paieras un jour ou l'autre"
Parallèlement il y a Cam, son passé le tourmente aussi même si c'est plus léger, plus discret. Ce n'est que quand on lui parle du football qu'a Avery se rend compte que Cameron se ferme.  
Je ne sais pas qui a dit qu'on ne pouvait pas échapper à son passé, mais il avait complètement raison.
Je me suis vite sentie happée par leurs secrets et l'envie d'en découvrir plus sur leur passé. 


Une romance parfaite 
Bon, une romance a toujours son lot de clichés comme la rencontre des deux protagonistes avec Avery qui fonce littéralement dans Cam et fait tomber toutes ses affaires par terre... Vous voyez le tableau !
"Si tu refuses d'admettre que ce que j’éprouve pour toi est suffisamment fort pour tout endurer, alors je laisse tomber. C'est ce genre de conneries qui fout en l'air une relation, Avery. Pas le passé, mais le présent."
Parce qu'on suit Avery et Cam qui apprennent mutuellement à se faire confiance, à eux-même, puis à l'autre, on a envie de croire en leur histoire. Ils ont une alchimie et une telle complicité qu'elle vaut bien la patience que l'on endure en lisant ce livre !
- Merci .
Il se fendit d'un demi-sourire.
- De quoi?
- De m'avoir attendue.
C'est de la romance, certes, un peu cliché parfois mais tellement attendrissante et touchante que cette lecture a été très proche du coup de coeur ! 



Affaire à suivre 
Ce premier tome de la saga se termine sur une petite ouverture. Une nouvelle année commence et c'est Teresa, le petite soeur adorée de Cam qui fait son entrée à la fac... 
(Allez, je fais durer un peu le suspense pour vous donner mon avis sur la suite : l'article sur Jeu d'innocence est prévu lundi prochain). 

Ma prochaine lecture de l'auteur ? Obsidienne, le premier tome de Lux, une romance fantastique cette fois ! 

=> Article sur Jeu d'innocence ♥

Je vous fait des bisous et vous souhaite une très bonne semaine !!
♥ ♥ ♥



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire